Rechercher
  • Catharina von Bargen

Dans nos chrysalides, prenons soin de nous



J'espère que ce message vous trouve en bonne santé ! 

Même si en ce moment de confinement, nous ne pouvons pas vivre de partages en direct, Paul et moi sommes de tout cœur avec vous en ce "temps de chrysalide", et nous vous transmettons nos meilleures pensées.


Quelle époque inédite nous vivons !

Moi-même j'ai pu y goûter en contractant ce fameux virus... Heureusement, grâce à tous mes outils et à l'accompagnement précieux de deux amis guérisseurs, j'ai pu traverser cette aventure avec un grand épuisement mais sans trop de complications. 

Mais peu importe si on est atteint directement par le virus ou non, les incertitudes auxquelles nous sommes confrontées peuvent provoquer un cocktail d'émotions : les soucis pour la santé voire la vie de nos proches et de nous-mêmes, l’inquiétude économique, sans parler de la solitude ou de la proximité involontaire du confinement qui y ajoutent leur dose de tension... Nous sommes au milieu d'un sacré défi ! 


Mais les défis, les moments de crise, portent aussi des possibilités


Le mot crise en chinois est composé de deux idéogrammes, wei et ji. Wei signifiant danger, mais ji ayant le sens de moment décisif, point de basculement et opportunité !  


Malgré l'inconfort que nous pouvons vivre actuellement, cette crise porte en elle justement le potentiel d'un point de basculement ouvrant vers de nouveaux possibles. 

C'est un accélérateur d’évolution considérable ! 

Nous ne pouvons pas échapper à ce courant puissant de transformation. Que nous le voulions ou non, nous sommes confrontés à regarder ce qui ne fonctionne plus, personnellement et collectivement, dans nos relations intimes, nos familles, notre travail, notre relation à nous-mêmes, à l’environnement, à la société et à la vie tout court - c'est une remise en question complète et planétaire.

Et c'est un moment sacré et une opportunité de choisir en conscience qui nous voulons être en sortons de cette crise. Que voulons-nous vivre ? Comment voulons-nous reconstruire notre vie ?


Hors de notre zone de confort, nous sommes appelés à nous réinventer, à être créatifs - mais surtout à faire confiance... Nous ne pouvons qu'avancer pas à pas, en douceur, journée par journée, heure par heure, parfois même minute par minute - tellement tout change vite et nos repères habituels ne sont plus valables ! 

Personnellement, c'est justement la confiance en la bienveillance de la vie qui m'aide à traverser au mieux des passages turbulents comme celui-ci. Je me dis : 


"Si cela arrive, c'est la meilleure chose qui puisse arriver ici et maintenant !"


J'avoue que ce n'est pas toujours facile, moi aussi j'ai eu des moments de peur et d'angoisse ce dernier temps. Mais quand j'arrive à accepter, à accueillir ce qui est, la tempête peut faire son boulot avec la force nécessaire mais sans faire de dégâts supplémentaires causés par ma propre résistance. Je me détends à l'intérieur et mon champ de vision devient plus large. Je sors de ma crispation mentale qui veut que tout soit "comme j'ai prévu" et je peux laisser oeuvrer la vie. Car dans mon expérience, la vie est tellement plus intelligente que nous ! Avec beaucoup de bienveillance, elle nous met exactement là où nous sommes censés être. 


Oui, nous allons devoir faire le deuil sur certains aspects de notre vie, nous allons perdre une partie de ce que nous avons connu auparavant, notre vie de "chenille". Mais si nous restons disponibles à ce qui se passe, la tempête va non seulement détruire l'ancienne structure mais elle va également libérer de l'espace et permettre à notre papillon de se former et de prendre son envol.


Dans la chrysalide

Mais pour l'instant nous sommes dans la phase de la chrysalide, confinés à l'intérieur. Notre ancien monde se décompose, le nouveau n'est pas encore arrivé. Nous sommes invités à écouter ce qui est là pour nous ici et maintenant. De la peur, de la tristesse, de la colère, de l'ennui... 

Profitons de ce temps de chrysalide pour nous recueillir, pour voyager à l’intérieur de nous-mêmes et faire le travail qui nous est proposé.

En restant présents, ancrés, ouverts, disponibles, nous contribuons à la mise en oeuvre de la transmutation, en nous-mêmes et peut-être dans le monde.


Tout est connecté


Cette crise nous montre aussi que nous ne sommes pas des entités isolées, mais au contraire tous interconnectés, interdépendants. Peut-être nos coeurs vont-ils s'ouvrir davantage avec ce vécu planétaire ? Peut-être allons-nous prendre davantage conscience de notre responsabilité sur cette terre ?

Et peut-être allons-nous réaliser que nous ne faisons non seulement un avec les autres êtres humains, mais avec toute la vie, y compris le virus qui peut nous sembler tellement méchant et menaçant ? 

Quel est le cadeau caché dans ce que nous vivons en ce moment ? Qu'est-ce que le coronavirus m'apporte-t-il de bénéfique ? 


Aimer ce qui est

C'est une invitation à changer de perspective, à aimer ce qui est, comme le dit Byron Katie - ou au moins à faire un pas, aussi petit soit il, dans cette direction. Et cela peut être impossible sur le moment, confronté par exemple au décès d'un proche ou à la menace de notre vie. C'est normal et légitime. Prenons notre temps, respectons nos besoins et soyons doux avec nous-mêmes. 

Mais au fond de nous, je crois que nous avons tous soif de vivre l'unité. Et la situation actuelle nous invite justement à faire un grand pas vers cette communion avec la vie, en tant qu'individuel, en tant qu'humanité et en tant que cohabitants sur cette planète.

En voyant une situation ou quelque chose - en occurrence le virus - comme ennemi, nous nous mettons nous-mêmes dans la séparation. Nous sommes en guerre et l'unité ne fait alors plus partie de notre expérience. 


Mais vous vous dites peut-être : "Si j'accueille le virus avec un amour inconditionnel, je me laisse envahir, mourir, je ne fais plus rien !". 

Et bien, l'accueil dont je parle n'empêche pas d'agir pour protéger notre santé et prendre les mesures nécessaires. Mais il nous permet d'enlever la charge émotionnelle de notre vécu, et de répondre à la réalité que nous vivons avec plus de sérénité, de justesse et avec un champ d'action plus vaste.

Mais j'avoue que ce n'est pas toujours facile. C'est un choix qui se refait encore et encore, et parfois on y réussit, parfois on échoue. Mais pour moi, le plus important est de rester ouvert et de continuer à demander à la situation présente : Pourquoi tu viens dans mon expérience ? Qu'est-ce que tu veux me montrer ? Qu'est-ce que j'ai besoin de regarder, d'apprendre ? 

Aller avec le mouvement de la vie


Cette crise nous apprend de l'humilité et du respect devant la grandeur de la vie. Nous réalisons à quel point nous sommes petits. Nous sommes invités à laisser tomber notre arrogance et à co-créer et coopérer avec respect avec tous ceux et celles avec qui nous partageons cette existence. 

Malgré les dangers et les difficultés sur le chemin, je suis pleine d’espoir que nous allons faire tôt ou tard ce grand pas d’évolution en tant qu’humanité. En tout cas, c’est mon souhait et ma prière en ce moment, en ce wei ji, ce temps de crise et d'opportunité !

Soyons là les uns pour les autres

Soyons là les uns pour les autres, soyons là pour nous-mêmes, en présence, et posons des intentions fortes pour que le miracle ait lieu. Le temps y est favorable !

Mon coeur est plein de compassion et de prières pour toutes personnes étant malades, et pour ceux qui se trouvent dans des conditions encore plus difficiles et précaires à cause de cette crise mondiale.

Et je sens une gratitude infinie envers le personnel soignant, tous ces héros et héroïnes qui risquent leurs vies pour sauver celles des autres. Je remercie également ceux et celles qui assurent notre bien-être en nous fournissant ce qu'il nous faut quotidiennement.

Je nous souhaite d'aller avec le mouvement de la vie et de garder le coeur ouvert dans cette période de transformation. 

Je vous envoie plein de lumière et des vœux de santé et de sérénité pour vous et tous ceux qui vous sont chers.


De tout coeur avec vous,

Catharina

56 vues

Catharina von Bargen

  • Facebook
  • LinkedIn Social Icône
  • YouTube